Survival of the Fittest 2011 | Official Freeski Video

A tous ceux qui n’ont pas eu l’occasion de voir ou de lire le résumé de la 3ème édition du Survival of the Fittest, voilà un cours de rattrapage complet. On commence par le Freeski, et on enchaînera avec le Snowboard dans la foulée! La seule chose que nous pouvons dire est que cette 3ème édition a dépassé toutes les attentes et s’est déroulée de la manière la plus idéale qu’on puisse imaginer. De bonne augure pour la suite… Pour tout ce qui concerne le Survival of the Fittest, nous rappelons qu’il existe un site spécial qui y est consacré: Survival of the Fittest.

Jonas Hunziker imbattable.

L’un des plus beaux combats de Freestyle de ces dernières années en Suisse s’est terminé dimanche 27 mars 2011 sur la victoire de Jonas Hunziker. Pour l’occasion, un perfect jump de 21 mètres de long agrémenté de plusieurs options spines intéressantes avait été érigé au centre du domaine de la station valaisanne de Crans-Montana. Un petit miracle compte tenu du faible enneigement de l’hiver.

Une fois encore cette année, le format de compétition original occupait l’esprit de tous les riders au petit déjeuner. Remporter le Survival of the Fittest requiert plus quʼun seul trick solide. A chacune des 7 étapes qui mènent à la  victoire, les riders doivent proposer un run différent. Ils nʼont quʼune seule tentative pour défendre leur chance et aucune erreur nʼest permise. De nombreuses stratégies sont alors possibles : rider safe en misant sur les erreurs des autres ou au contraire leur mettre la pression en ridant fort dès le départ.

Après une heure d’une des sessions d’entraînement les plus folles jamais vue, au cours de laquelle le Rookie Kaï Mahler (CH) a fait trembler ses concurrents à coup de switch double bio1440, les 15 riders invités étaient prêts à en découdre.

1er round : Jonas Hunziker (CH), dossard numéro 1, lance les débats avec un superbe cork9 tail, annoncant bien le niveau des hostilités à venir. De retour d’une blessure de 4 mois, Laurent Favre (FR) semble d’entrée de jeu en confiance, en témoigne son flatspin5 seamen screamin. Les premières victimes du cruel format de compétition sont Sami Ortlieb (CH), Max Hill (USA) et Harry Pettit (NZ) qui tous trois ne séduisent pas suffisament les juges avec leurs corks7. En dernier éliminé, c’est le souriant Ian Compton (USA) qui prouve encore une fois que le Freeski devrait toujours être créatif et fun, en tentant un transfert 180 to spine à l’aveugle. Malheureusement pour lui, sa tentative se solde par un échec.

2ème round : Le norvégien Halvard Thon, pour sa troisième participation en autant d’éditions, remporte ce second tour grâce à un bio9 tweaked mute. Les locaux Alex Neurohr (CH) et Laurent DeMartin (CH) répondent immédiatement à cette menace avec un switch7 double tail et un cork9 truetail. Simon Ericson (SWE) s’empare de la 9ème et dernière place qualificative au détriment de Kaï Mahler, dont le cab bio10 mute manquait de perfection. Les Juges ont délibéré longuement pour donner leur verdict, sachants que Kaï avait le potentiel d’aller au bout mais personne n’est au dessus des lois sacrées du Survival of the Fittest. Andri Ambuehl s’incline lui aussi à ce stade, malgré un bon switch9 mute.

3ème round : Avec seulement 9 riders encore en lice, l’étau se resserre et les riders doivent avoir les nerfs solides pour passer cet étape. Cyril Hunziker (CH) replaque alors un puissant cab9 double mute juste suffisant selon les juges. Paddy Graham (UK) s’en sort également avec un magnifique switch doublecork9. Pendant ce temps, Jonas Hunziker démontre un tempérament de vainqueur avec un switch bio10 mute qui lui vaut le meilleur score de ce tour. Simon Ericson et Evan Williams (USA) posent tous deux un genou à terre, et quittent le contest malgré leurs efforts.

4ème round : Les jambes d’acier de Paddy Graham ne tiennent plus le choc lors de ce quatrième tour et il connaît à son tour l’élimination, suite à une réception hasardeuse de son switch doublecork10. Laurent DeMartin, qui semblait bien disposé jusque là rate son coup en switch 10 tail et voit ses espoirs s’envoler en même temps que Paddy. La route se libère donc pour les style machines Alex Neurohr et Laurent Favre qui finissent 4ème et 5ème de ce round grâce à des tricks propres et stratégiques : cork5 reverse tail pour Alex et switch cork5 shifty nose pour Laurent. Au sommet du classement, Jonas Hunziker poursuit son règne avec un doublecork10 double mute.

5ème round : 5 riders prétendent encore à la victoire : Jonas Hunziker, Cyril Hunziker, Laurent Favre, Halvard Thon and Alex Neurohr. Cyril s’attaque au module pour la 5ème fois et plaque un switch10 double mute sans trembler. Insuffisant selon les juges, c’est dire si la barre est haute désormais. Alex Neurohr aussi atteint sa limite et quitte la compétition le sourire aux lèvres après un cork9 double nose. Jonas raffle à nouveau la mise avec un doublecork1260 double mute, obtenant par la même occasion le meilleur score du jour. Halvard Thon (switch10 mute) et Laurent Favre (switch7 seamen screamin to reverse tail)  rejoignent le jeune suisse en finale.

Round final: Seuls 3 riders ont échappés aux éliminations des 5 rounds précédents et il est à présent impossible de présager du résultat final. Qui sera capable de repousser encore ses limites ? Les 3 derniers survivants se voient alors attribuer 2 runs de finale. Laurent Favre choisit de satisfaire le public en offrant un gros switch5 sur  une ligne créative sur le spine. Halvard Thon donne tout ce qu’il a sur un massif switch cork10 tail. Mais encore une fois, ni le norvégien ni le français ne parviennent à égaler Jonas. Le Rookie s’empare du 1er rang avec un doublecork10 double mute, noté 95 points sur 100. Laurent et Halvard essaient de renverser la vapeur sur leur ultime run mais doivent s’avouer vaincus par le nouveau roi Hunziker.

Après cette lutte épique, Jonas Hunziker est appelé sur la plus haute marche du podium et apprécie pleinement le début de son règne, une malette de 3000 dollars US à la main.

Résultats:

1. Jonas Hunziker (CH)

2. Halvard Thon (NOR)

3. Laurent Favre (FR)

4. Cyril Hunziker (CH)

5. Alex Neurohr (CH)

6. Paddy Graham (CH)

7. Laurent DeMartin (CH)

8. Simon Ericson (SWE)

9. Evan Williams (USA)

10. Kai Mahler (CH)

11. Andri Ambuehl (CH)

12. Sami Ortlieb (CH)

13. Max Hill (USA)

14. Harry Pettit (NZ)

15. Ian Compton (USA)

One Comment

  1. Dino

    Fort plaisant !
    Le son au début, c’est quoi ?
    Thx

Laisser un commentaire

Continuez à perdre vôtre temps